_gen_img1_190

  Examens 

*) Transit oeso-gastro-duodenal

  • De quoi s’agit-il ?

Le transit œsogastroduodénal est une exploration qui sert à mettre en évidence des lésions de l'œsophage, de l'estomac ou de la partie supérieure de l'intestin grêle.

Il est utile à votre médecin pour déterminer l'origine de vos symptômes digestifs.

  • Pourquoi choisir le transit Ĺ“sogastroduodĂ©nal ?

Cet examen est complĂ©mentaire de la fibroscopie Ĺ“so-gastrique pour mettre en Ă©vidence d'Ă©ventuelles lĂ©sions ou pour contrĂ´ler les rĂ©sultats d'une intervention chirurgicale, notamment  quand celle-ci n’est pas rĂ©alisable.

  •  Le dĂ©roulement de l’examen

Un produit  opaque aux rayons X, sera utilisĂ© et administrĂ© par la bouche (sulfate de baryum ou produit de contraste hydrosoluble).

 Pendant l'examen, vous serez tantĂ´t debout, tantĂ´t allongĂ© sur la table d'examen selon la rĂ©gion Ă©tudiĂ©e. C'est un examen rapide qui n'est pas fatigant. La durĂ©e de l'examen est d'environ 15 minutes.

*) Lavement barytĂ© et transit de l’intestin grĂŞle

Ces examens sont trĂ©s peu utĂ©lisĂ©s depuis le dĂ©veloppement de l’arthroscanner et du coloscanner avec navigation endoscopique virtuelle sauf pour certains pathologies, notamment de petits enfants (constipation).

Uretrocystographie

  • DĂ©finition :

C’est l’opacification de l’urètre et de vessie par l’injection rĂ©trograde et mictionnelle  d’un PC triode hydrosoluble (flacon perfusion) a l’aide d’une sonde.

  • DĂ©roulment de l’examen :

· Il faut vider préalablement la vessie.

· Faire un cliche sans prĂ©paration localise sur la vessie et l’urètre, puis rĂ©alisation d’images après opacification et prise de vues aux moments des efforts mictionnels.

       

       Certains examens sont aussi rĂ©alisables dans  notre Ă©tablissement :

       

    • Fistulographie.
    • Syalographie.
    • Dacryographie.
    • Opacification des voies digestives par stomie.
    • Colangiographie par drain.

 

      *) UIV 

    L’UIV est trĂ©s peu demandĂ©e après l’avennement de l’URO -scanner, car elle fournit moins de    renseignements sur l’arbre urinaire et son environnement.




ENTETES2
_gen_img1_190